Annabel et Les cinq sexes / Deux lectures pour se questionner sur la binarité de genre.

En me promenant sur twitter j’ai vu un article publié dans le quotidien 20 minutes, c’est celui-ci.
Je ne sais pas vous, mais j’ai toujours trouvé que ce quotidien gratuit était au mieux du divertissement. C’est donc sans étonnement que je trouve l’article loin d’être parfait et que j’ai beaucoup de choses à lui reprocher. Mais je trouve ça quand même chouette que la non-binarité soit visibilisée et nommée dans un quotidien « mainstream ».
Personnellement je ne m’y suis intéressé que très récemment. A force de m’éduquer sur les questions féministes j’ai finit par arriver naturellement aux questions de genre. Et j’ai poursuivi mon éducation sur la question notamment avec les deux livres que je vous présente aujourd’hui, un magnifique roman et un essai très bien pensé.

 Annabel de Kathleen Winter

Ce roman nous raconte l’histoire de Jacintha et de Treadway Blake un couple heureux qui vit au labrador une région enneigée du Canada. Un jour de 1968 le couple donne naissance à un enfant intersexe qui sera désigné garçon, ce sera Wayne. Seul ses parents et une de leur amie proche est au courant de la situation. Son éducation se fera en lui cachant ce secret. Pourtant quelque chose est différent chez Wayne, parfois iel ne se sent pas tout à fait comme ses parents voudraient qu’iel soit. Iel grandira et comprendra peu à peu son histoire.

Ce livre m’a littéralement emporté, j’ai adoré l’écriture douce et acerbe de l’autrice, le respect donné à la vie et l’omniprésence de la nature.
C’est interessant de voir comment le sujet est traité dans le roman. Treadway  est trappeur, un métier de chasseur sauvage qui le pousse à quitter le domicile familial plusieurs mois et de vivre seul dans la nature. Cette nature il l’aime, sait vivre avec elle, s’y sent compris. Pourtant chez lui, il refuse celle de son enfant.
Jacintha ressent cette situation autrement, elle vit la désignation de son enfant comme garçon comme le deuil de sa fille et reconnait peu à peu l’existence de ces deux personnes chez son fils.
Tout au long du roman, avec lenteur et douceur l’autrice nous raconte l’histoire de Wayne depuis son enfance jusqu’à l’entrée l’âge adulte. On suit sa naïveté d’enfant, la découverte de son corps en pleine puberté, ses rencontres houleuses avec le corps médical et l’évolution de ses relations amicales et amoureuse avec ce secret qu’on iel a imposé de porter.

Wayne vit dans cette dualité, refuse-t-iel d’être un garçon ? Devrait-iel être une simplement une fille ? Est-ce que l’un est réellement l’opposé de l’autre ?
A travers l’histoire de Wayne, j’ai trouvé que l’autrice soulève des questionnement plus universels. Ce roman magnifique permet de se questionner plus globalement sur la binarité de genre, une théorie qui s’avère vite insuffisante pour répondre à la réalité.

Les cinq sexes d’Anne Fausto-Sterling

Pendant ma lecture je n’ai pas pu m’empêcher de faire le rapport entre ce roman et un essai que j’ai lu l’an passé : Les cinq sexes, pourquoi mâle et femelle ne sont pas suffisant d’Anne Fausto-Sterling.  Ce livre se compose de deux articles de l’autrice, qui est biologiste et historienne des sciences. Elle y explique à travers l’exemple de l’intersexuation, que le sexe biologique doit être indépendant du genre et que l’opposition de genre masculin/féminin est fausse.
C’est réellement un essai trés lisible, sans érudition malvenue, engagé et documenté qui permet de se rendre compte de la cruauté que peut représenter la binarité de genre dans nos société.

Si ces sujets vous intéresse, je vous invite à vous mettre ces livres entre les mains !
Peut-être que vous avez des ouvrages à conseiller sur le sujet ? je suis toute ouïe 🙂

N.B. Dans cet article j’ai utilisé le pronom neutre « iel » pour désigné Wayne, malgrè le fait qu’iel soit désigné comme garçon dans le roman.  L’autrice utilise donc le pronom masculin pour le désigner, ce que je comprend. Elle a placé son histoire dans un certain contexte où nommer Wayne par un autre genre  aurait était illogique, pas en phase avec ses personnages. Toutefois, il me semble que ce n’est pas ce qu’elle a souhaité transmettre,  c’est pourquoi j’ai choisit de faire cela, c’est ce qui me semblait le plus naturel pour vous présenter cette histoire.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s